Erzurum... Le grand frisson...

 

Nous sommes tous arrivés à Antalya le même jour. Moi, les Taïwanais et surprise... Léo et Diana, mes amis Colombiens ! 

Nous avons été accueillis, tous les cinq, chez Mavi un réparateur de vélo dans le centre ville. On en a profité pour bricoler/réparer nos bécanes  

Sur la route, en partant dAntalya, j’ai perdu de vue mes amis... Il faut dire que je suis souvent devant et que j’ai du mal à pédaler moins vite! Impossible pour moi de les contacter, je n’ai pas de forfait Turque, j’ai donc continué seul...

 

En arrivant dans les montagnes, changement de saison ! 

Sur la côte, il cultive les bananes et les avocats, un climat clément ! 

Mais dans les montagnes, il fait froid ! Pendant cette traversée, je n’ai dormi qu’une seule nuit dehors : « Au petit matin, toute la condensation de ma tente avait gelé, mon réchaud à gaz ne s’allumait plus et je suis tombé malade... » Ça m’a décidé à trouver des hôtes Couchsurfing et de dormir dans des petits hôtels... 

Voyager à vélo l’hiver, c’est le double de difficultés, quand on est sur son vélo on a chaud avec l’effort physique. Mais dès que l’on s’arrête on se refroidit très vite et un vent glacial souffle sur nos vêtements mouillés ! 

Alors pour la pause déjeuner on a qu’une seule envie, être au sec, faire sécher nos vêtements et manger une bonne soupe chaude ! (Le bonheur).

 

J’ai visité la région des Cappadocesavec ces fameuses maisons troglodytes, mais hélas je n’ai pas vu les montgolfières ! 

Je suis arrivé en fin de journée à Kayseri où j’ai pris le « DoguExpress » qui n’a d’express que le nom ! 15 heures de train pour aller jusqu’à Erzurum... Quand je disais au Turc que j’allais à Erzurum, leur mâchoire tombait et ils poussaient un cri : « Oh.. Erzurum.. Cold ! »

Bah, ils ne m’ont pas menti ! Cette ville d’altitude est l’une des plus froides de Turquie, entourée de montagnes enneigées où l’on peut y faire du ski, la température y est souvent négative...

Je suis allé au consulat Iranien pour y récupérer mon visa de 30 jours ! 

Maintenant je cherche un bus/train qui pourrait m’emmener à Téhéran. 

 

Un quotidien riche en découvertes et en rencontres qui me donnent l’impression de vivre plusieurs vies... Toujours beaucoup d’enthousiasme à voyager et à vivre cette vie de nomade ! 

 

Bon week-end, bises,

 

Youri

Voilà maintenant deux mois que je suis en Turquie. Je suis tombé sous le charme de ce pays... 

La découverte de l’Orient avec tous ces parfums, ces sons et merveilles...

Istanbul, la ville qui ne dort jamais, ses 3000 mosquées et ses bazars ! 

Antalya, son climat méditerranéen, la beauté de sa côte et de ses cascades... 

Erzurum, le froid, ses étendues enneigées et ses montagnes...

Je me suis régalé de toute la gastronomie Turque : le Balklava, ce gâteau au pistache très calorique, la Çorba, une soupe au poulet qui m’a réchauffé le corps et l’incontournable Döner Kebab à moins de 1€ ! 

J’ai aimé me prélasser au Hammam, me faire masser avec force sur mes courbatures noueuses... 

Mais ce que j’ai préféré, c’est de rencontrer les Turques ! 

Cette simplicité du contact, leur curiosité et leur grande hospitalité... 

Je ne me suis jamais senti autant en sécurité, on ne m’a rien volé et quand la police m’interpelle c’est pour boire le thé avec eux ! 

Je me suis habitué à entendre l’appel à la prière du Muezzin, même si dormir près d’une mosquée et me faire réveiller à 6h30 matin peut me mettre de mauvaise humeur ! 

 

Ne change rien Turquie, tu es un pays magnifique et la bonté de ta population en fait sa grandeur ! 

Je te garde dans mon cœur et ne t’oublierai pas ! 

 

Youri

Voilà maintenant deux mois que je suis en Turquie. Je suis tombé sous le charme de ce pays... 

La découverte de l’Orient avec tous ces parfums, ces sons et merveilles...

Istanbul, la ville qui ne dort jamais, ses 3000 mosquées et ses bazars ! 

Antalya, son climat méditerranéen, la beauté de sa côte et de ses cascades... 

Erzurum, le froid, ses étendues enneigées et ses montagnes...

Je me suis régalé de toute la gastronomie Turque : le Balklava, ce gâteau au pistache très calorique, la Çorba, une soupe au poulet qui m’a réchauffé le corps et l’incontournable Döner Kebab à moins de 1€ ! 

J’ai aimé me prélasser au Hammam, me faire masser avec force sur mes courbatures noueuses... 

Mais ce que j’ai préféré, c’est de rencontrer les Turques ! 

Cette simplicité du contact, leur curiosité et leur grande hospitalité... 

Je ne me suis jamais senti autant en sécurité, on ne m’a rien volé et quand la police m’interpelle c’est pour boire le thé avec eux ! 

Je me suis habitué à entendre l’appel à la prière du Muezzin, même si dormir près d’une mosquée et me faire réveiller à 6h30 matin peut me mettre de mauvaise humeur ! 

 

Ne change rien Turquie, tu es un pays magnifique et la bonté de ta population en fait sa grandeur ! 

Je te garde dans mon cœur et ne t’oublierai pas ! 

 

Youri