Auroville, une utopie d’un monde meilleur...

 En 1968, une française du nom de « mère » et un indien Sri Aurobindo, imaginent une ville où il serait possible d’expérimenter une autre façon de vivre ensemble. 

Une ville communautaire, sans argent, écologique, spirituelle... 

Ils décident de s’installer près de Pondichéry au Sud Est de l’Inde. Des gens du monde entier les rejoignent et au centre de la ville, ils construisent le « Matrimandir ». Une immense boule en forme de balle de golfe qui sert de salle de méditation. Pour se protéger du soleil, ils plantent plus de 2 millions d’arbres. Il y a une cuisine où sur le toit est installé un immense miroir qui permet de cuire tous les aliments à l’énergie solaire. L’eau du robinet est dynamisée pour la rendre potable et vivante. Il y a plusieurs communautés dont l’une d’elle « Sadhana Forest » vit dans la forêt dans des huttes.  Ils sont autonomes en énergie, vegans et zéro déchet. 

 

Cela fait 50 ans que cette ville existe, tout n’est pas parfait, il y a eu beaucoup de déboires...

Mais l’énergie de cette ville, ce laboratoire à échelle humaine où les habitants essayent de créer une ville plus durable et conviviale m’a plu !

J’ai fait beaucoup de très bonnesrencontres, des gens vraiment singuliers et passionnés par ce qu’ils font. Des rencontres avec toutes les nationalités. 

Toutes les activités artistiques sont mises en avant, j’ai pu assister à des spectacles de danse, ateliers de théâtre, concerts et fêtes déjantés ! 

Il y a beaucoup de Français qui vivent à Auroville et pour mon plus grand bonheur, il y a une boulangerie avec des croissants au beurre... Un délice après un an de voyage...

 

De terminer ce voyage à vélo ici à Auroville, je n’aurais pas pu espérermieux. Tout ce chemin parcouru pour arriver dans ce lieu, ça a du sens ! Un cycle se termine, un nouveau commence... Hâte de découvrir la suite !

 

Youri